Le temps en l’air

Agir au présent pour marcher vers le passé

Dans le jardin de l’atelier l’ambiance était lumineuse. Françoise tenait l’appareil photo et Mireille jouait avec la lumière. Sur le linge blanc, des ombres portées coloraient, animaient, ravivaient la broderie d’une pièce de linge ancien. Comment ne pas penser aux lessives d’autrefois quand le linge se balançait et bougeait au gré du vent.
Fixer l’instant c’était aussi mettre le temps en suspension. C’était agir au présent pour marcher vers le passé.

Pour l’installation, je propose un jeu d’effets colorés captés sur le linge ancien posé au sol pour lui redonner du  « corps ». les traces transparentes deviennent de plus en plus opaques. Le bleu des Brodeuses emplit la surface.